Rencontre transfrontalière et voyage d'étude autour de la construction très basse consommation en Région Bruxelles Capitale

Il y a à peine dix ans, Bruxelles traînait la réputation de «passoire énergétique». Aujourd’hui, la Région Bruxelles-capitale s’est engagée avec les acteurs de la construction pour que tous les bâtiments construits ou faisant l’objet d’une rénovation lourde à partir de 2015 soient au standard passif.

 

L’ARCAD et le CROA ont souhaité présenté cet exemple aux professionnels Champardennais pour leur permettre de découvrir les moyens et outils mis en œuvre pour atteindre cet objectif, de rencontrer les acteurs qui y contribuent et de visiter des réalisations.

 

Conférence «La construction très basse consommation en Région Bruxelles Capitale, volonté politique, mise en pratique et retours d’expériences»,

Pour cette soirée d'échange qui a eu lieu le jeudi 27 juin 2013 à Chalons en Champagne, trois intervenants Wallons sont venus nous présenter cette démarche:

•    Contexte et stratégie  de la région Bruxelles Capitale, l'appel à projets "bâtiments exemplaires", Grégoire CLERFAYT, Directeur de cabinet à la Cellule Energie et conseiller auprès du ministre bruxellois de l'environnement. Télécharger la présentation


•   Comment construire passif à moins de 1500 €/m2 ?, Sébastian MORENO-VACCA, architecte et président de la Plate-forme Maison Passive. Télécharger la présentation

•   La nécessaire expertise technique, Benoit QUEVRIN, architecte, responsable de la formation et de la construction pour la Plate-forme Maison Passive. Télécharger la présentation

 

soiree construction tres basse consommation en région bruxelles capitale              

 

Voyage d’étude «Bâtiments exemplaires dans la région Bruxelles Capitale »

Ce voyage avait pour objectif de découvrir l’approche Bruxelloise de la construction durable et énergétiquement performante au travers de trois bâtiments lauréats des appels à projets BATEX 

 Programme du voyage

  • Mundo B, Eco-Rénovation d’un bâtiment de bureaux


Réalisé dans une optique écologiquement et socialement durable et pour respecter un budget raisonnable (Coûts de construction HTVA, hors primes 625,36 €/m²) les choix ont été orientés par la recherche du meilleur rapport « performances environnementales/coûts». Des finitions sobres et des  aménagements simples ont permis de reporter l’investissement vers des aménagements  environnementaux. La réutilisation des matériaux existants et l’utilisation de matériaux « écologiques » (laine de chanvre, fibre de bois, ouate cellulose, bois labellisé FSC et traité thermiquement…) ont une place centrale dans ce projet.  Fiche de présentation du projet

 

Batiment Mondo B- Bruxelles    Batiment mundo B Bruxelles

  • Le projet Cygnes Digue, construction neuve d’un complexe de logements et équipements de quartier


Maison de quartier et logements sociaux à haute performance énergétique sur un ilot géographiquement complexe. Projet conçu par un groupement d’architectes de manière collaborative avec les acteurs du quartier. Les maîtres d’œuvre ont souhaité mettre en place des conditions de mixité d’habitants et d’habitat avec des logements de tailles divers et modulables. Fiche de présentation du projet

 

Projet Cygnes digue- Bruxelles    projey cygnes digue

  • Visite du projet Léon Cuissez , transformation d’une ancienne carrosserie en un immeuble appartements très basse énergie 


L’immeuble abrite 3 logements et un studio photo. Les principes mise ne œuvre dans le projet : bioclimatisme et performance de l’enveloppe, production de chaleur par géothermie, choix de matériaux FSC ou recyclés, toiture et murs végétalisés. Fiche de présentation du projet

Projet Leon Cuissez - Bruxelles 

 

Compléments d'informations

Précision des niveaux de performance énergétique en Région Bruxelles Capitale 

- Le standard basse énergie définit en Région de Bruxelles-Capitale correspond à une consommation énergétique totale pour le chauffage et le refroidissement des pièces limitée à 60kWh/(m².an) pour le logement et 45kWh/(m².an) pour le tertiaire. Pour le logement la consommation en énergie primaire ne doit pas dépasser 150 kWh/(m².an).

- Le standard très basse énergie définit en Région de Bruxelles-Capitale correspond à une consommation énergétique totale pour le chauffage et le refroidissement des pièces limitée à 30kWh/(m².an) pour le logement et le tertiaire

- Le standard passif

 

Précisions sur les différences de prix entre la construction Wallone et Française

Diagnostic comparatif des pratiques professionnelles dans la construction

Construire en passif, combien ca coûte ? Article du moniteur mis en ligne le 07/05/2012

 

 

Imprimer
Edito is developed by The WolFactory (http://www.wolfpackclan.com/wolfactory), a Xoops division of the Wolf Pack Clan (http://www.wolfpackclan.com)