Bilan final de l’opération « Développement des compétences des professionnels de la filière bâtiment en lien avec les enjeux réglementaires, énergétiques et environnementaux du secteur »

 

De 2012 à 2014 l’ARCAD a piloté l’opération « Développement des compétences des professionnels de la filière bâtiment en lien avec les enjeux réglementaires, énergétiques et environnementaux du secteur » cofinancée par l’Etat, l’Europe (fonds FEDER), la Région, la profession au travers d’une participation de la CERC (cellule économique régionale de la construction) et les bénéficiaires des différentes actions mises en place (maitres d’ouvrages et professionnels).

 

L’opération développement des compétences en chiffres :


 + de 15 jours d’animation sur chantier,


 200 professionnels concernés par les actions sur chantier et les différentes manifestations,


 plus de 35 entreprises touchés par la sensibilisation sur chantier,


 5 maitres d’ouvrages impliqués

 


Cette opération, composée de plusieurs types d’actions, s’est achevée au 31 octobre 2014 et a permis :

•    D’accompagner directement les bénéficiaires de l’opération dans leur montée en compétence sur toute la région
•    De tirer des enseignements des différentes actions mises en place qui bénéficieront à tous les acteurs régionaux de la filière.


Valorisation du dispositif FEEBât


Positionné dès 2009 comme département « accélérateur du Grenelle de l’environnement » les acteurs Ardennais se sont très tôt impliqués, sous l’impulsion de la DDT et avec le soutien de l’ARCAD, dans la montée en compétences des professionnels de leur territoire notamment en valorisant le dispositif de formation FEEBât  par des réunions d’informations et actions de formation. La réunion d’information collective sur FEEBât mise en place en Janvier 2012 était l’une des 1ères du genre en région. Elle a servit de modèle à d’autres réunions de ce type autour de la mention RGE. A ce jour plus de 25 réunions d’information ont été mises en place sur la région.


Les Ardennes ont aussi été le territoire d’expérimentation des 1ères formations FEEBât délocalisées. Initié par la DDT et l’ARCAD sur le territoire de la communauté de communes de l’Argonne Ardennaise ce principe a ensuite était reconduit sur toute la région avec la mise en place en 2013 et 2014 de plus de 15 sessions de formations proposées au plus proche des professionnels, avec le soutien des EPCI. La réussite de ces actions a mis en lumière l’importance de l’implication des territoires et de l’ensemble des représentants des professionnels dans la mobilisation des entreprises et artisans pour accompagner leur montée en compétence.


Sensibilisation des compagnons sur chantier


Les entreprises du bâtiment, et particulièrement les compagnons qui interviennent sur chantier, se forment peu. Pourtant, la plupart des défauts d’étanchéité à l’air et des problèmes de non qualité liés à la mise en œuvre pourraient facilement être évités par une sensibilisation/formation courte des compagnons. En effet ces défauts résultent souvent d’un non-respect de règles professionnelles ou de l’utilisation de produits inadaptés à la situation rencontrée et/ou du non-respect des consignes pour leur mise en œuvre.


Fiches ARCAD : les défauts d’étanchéité à l’air fréquents.


Les actions sur chantier avaient pour ambition de répondre à cette double problématique : faciliter la mobilisation des compagnons et leur proposer un contenu de formation concret leur permettant de faire évoluer leur pratique au quotidien en étant proche des situations de terrain.

Ce qui ressort des actions mises en place :

  • Pour le maitres d’ouvrage ce type d’action à un coût peu élevé au regard des bénéfices qu’ils peuvent en attendre : Amélioration la qualité globale de réalisation, limitation des reprises nombreuses et couteuses en cours de chantier, diminution des retards de livraison, limitation des désordres et des pathologies ultérieures, garantie de la performance dans la durée, fédération des acteurs du chantier.
  • Le contenu de formation doit être adapté à la cible, les compagnons du bâtiment. Les contenus et les supports généralement utilisés sont trop denses et par conséquents souvent contreproductifs. Ils ne retiennent pas l’attention des ouvriers et ne les amènent pas à faire évoluer leurs pratiques sur les chantiers. Utiliser un chantier permet de s’appuyer sur des exemples concrets. Par ailleurs, le choix de l’intervenant et de la forme d’intervention sont essentiels . Il doit s’appuyer sur les documents de chantier à disposition des compagnons et faire le lien entre ceux ci et les règles professionnelles de mise en œuvre applicables, DTU en tête.

Enfin, la participation des professionnels à ce type d’action d’information sur chantier doit être anticipée. Dès le choix des entreprises ces dernières doivent être informées qu’elles devront inscrire leurs compagnons dans cette démarche.


Fiche ARCAD à destination des maitres d’ouvrages : mettre en place une sensibilisation des compagnons et artisans du bâtiment sur chantier


Journée « Réhabilitation énergétique des bâtiments »


La  recherche de performance en réhabilitation s’accompagne aussi de déconvenues desquelles découle un questionnement sur la manière d’aborder ces travaux complexes pouvant aboutir rapidement à des contres références:


• La ventilation et l’étanchéité à l’air sont indissociables de réhabilitations énergétiquement performantes. Toutefois il existe si c’est concept sont mal maitrisé de créer de l’inconfort, de dégrader la qualité de l’air intérieur, de nuire au bâti en engendrant des pathologies notamment sur l’enveloppe (migration de la vapeur d’eau mal maitrisée par exemple),


• La performance tient tout autant à la qualité de conception et de mise en œuvre qu’à l’organisation du chantier.La préparation en amont, la communication, la formalisation de l’information, l’adaptation des messages à la cible conditionnent en très grande partie la réussite d’une réhabilitation performante.


Lors de la journée organiséedu 17 septembre 2014  les intervenants de la matinée ont présenté des retours d’expériences où, sans langue de bois, ces problématiques ont été évoquées. L’après-midi les participants ont pu dans un objectif commun d’amélioration continue échanger lors d’ateliers sur ces différents points, confrontant vécus de terrain, bonnes pratiques mais aussi les problèmes auxquels ils sont régulièrement confrontés.

Supports de la journée «  Réhabilitation énergétique des bâtiments : Retours d’expériences, points de vigilance et approches pour atteindre la performance »





Imprimer
Edito is developed by The WolFactory (http://www.wolfpackclan.com/wolfactory), a Xoops division of the Wolf Pack Clan (http://www.wolfpackclan.com)